les-relais-de-experience comite pour le developpement de l economie regionale markethon

  • Accueil

L’Université de Montpellier amplifie son partenariat avec le COMIDER

« Une offre du COMIDER va figurer sur le prochain catalogue du SCUIO-IP (Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle) présentant les actions visant à favoriser l’insertion professionnelle des étudiants de Master 2 » se réjouit Jacques Faure, en charge avec Géry Voisin des relations avec l’Université de Montpellier. Belle reconnaissance. Egalement défi à relever.

Afin de pouvoir répondre à ceux des 80 responsables de Master 2, en Droit, économie et  Sciences, qui choisiront la proposition du COMIDER (accompagnement à l’insertion professionnelle : du diplôme à l’emploi), parmi les huit ateliers  recensés dans la brochure.

« Notre module de 12 heures est de type généraliste, original et non concurrentiel. Grâce à notre nombre, nous faisons une place essentielle aux conseils et aux exercices individuels. Les autres prestations, plutôt sous forme de cours, émanent de professionnels rémunérés » explique Jacques. 

Déjà prêt à sélectionner, avec son équipe, en fonction des comidériens disponibles, les demandes que leur transmettra, début juin, Cédric Bizaud, chef du service Bureau d’aide à l’insertion professionnelle.

Et avant d’organiser, le 17 juin, une réunion de planification de la saison 2016/2017. 

Ce n’est pas un hasard si l’intervention du COMIDER figure en bonne place.

Elle résulte d’une collaboration appréciée de six années, initiée par Jean-Pierre Pécoul, en mars 2010.

Ayant repris le flambeau, il y a deux ans, Jacques et son compère, avec le concours de 26 comidériens ont aidé bénévolement 180 étudiants, de septembre 2015 à avril 2016.

« Nous les avons pris en charge pendant plus de 100h. A la fac des Sciences, en licences pros, masters Géophysique et TIC Santé, à l’IUT Génie électrique et Informatique Industrielle ainsi qu’à la Fac de Droit et de Sciences Politiques ».  

A suivre…

 

Le COMIDER tient son assemblée générale annuelle

« Les rides, ce sont les sillons de l’expérience » pouvait lancer Kléber Mesquida, président du Conseil Départemental de l’Hérault, à l’adresse des quelques soixante-dix participants à l’assemblée générale du COMIDER, le 22 mars dernier, qu’il accueillait dans ses locaux.
S’adressant à un auditoire qu’il qualifiait « d’association de sages », l’élu résuma parfaitement la philosophie et l’intérêt des missions conduites par ces retraité-e-s au bénéfice des jeunes et des moins jeunes, dans les domaines de la formation, de l’insertion ou de l’entreprise.
Tout en affirmant que « La parole de personnes qui ont un parcours professionnel peut être plus facilement entendue », il reconnaissait l’engagement bénévole des comidériens :
     « Vous croyez en cette mission, en l’avenir de ceux qui sont en recherche d’emploi, aux jeunes et à l’accompagnement des entreprises ».
Dans ces trois domaines, c’est en effet, en 2015, 43 missions qui ont été menées à bien pour 110 types d’actions, ayant mobilisé 152 comidériens du Languedoc-Roussillon.
Soit un investissement représentant 2 191 journées. 

Illustré, entre autres, par deux  initiatives du COMIDER.
Une en réponse à des demandes de la MSA (Mutualité Sociale Agricole) et l’autre, baptisée « Job à la plage ».
La première, présentée par Jean Malzac, a concerné 108 agriculteurs à qui 18 comidériens de l’Hérault, de la Lozère et du Gard ont apporté une aide dans des situations difficiles.
Avec, pour l’avenir, la volonté d’encourager l’utilisation du numérique et de travailler sur les coûts pour améliorer le résultat des exploitations.
Quant à la seconde, pilotée par Michel Pétion, il s’est agi d’appliquer le principe du Markethon à la recherche d’emplois saisonniers.
En 2015, 57 participants ont visité 500 entreprises pour dénicher 250 propositions d’embauche. Prochaine opération, le 5 avril, au Barcarès. Au-delà de ces exemples, le Markethon est resté l’opération phare du COMIDER.
Dans une perspective d’amélioration de son efficacité, Patrick Lecomte, secrétaire général de l’association, exprima la volonté de mieux assurer son suivi, en termes d’emplois en découlant précisément, immédiatement ou suite à la mise en place de parrainages.

Assemblée Générale oblige, la présentation du bilan financier révéla « une trésorerie saine et maîtrisée », selon les termes du président Pierre Michon, se félicitant aussi de la mise en place d’un classement et d’une gestion administrative efficace.
Satisfaction également du bon fonctionnement des missions et de la stabilité du nombre d’adhérents.
Après trente ans d’existence, fêtées en 2015, une inquiétude apparait :
     « Il est de plus en plus difficile de recruter des responsables, pour les missions, les délégations territoriales ou le conseil d’administration ».
Un constat crucial alors que dans un an, il faudra trouver des successeurs au président et au bureau exécutif !
Dans l’immédiat, trois nouveaux élus viennent rejoindre le conseil d’administration : Sylvie Rouquet, Jean-Paul Lefeuvre et Henri Singla.

Parallèlement, du fait de la création de la nouvelle région, la stratégie privilégiée vise à unir les forces du COMIDER à celles d’associations, en Midi-Pyrénées, partageant les mêmes valeurs.
Une réflexion que l’exposé stimulant du géographe Georges Roques sur les enjeux de la réforme territoriale ne pouvait qu’enrichir.
Avant de laisser la place à la convivialité !